09. Le Glyphe d’Ollin

Je me souviens à peine de ce que j’écris d’un article à l’autre sur le site de la Métahistoire et je ne sais pas si cela vient de ce que je travaille sur un ordinateur ou de ce que je mange ou de ce qui me mange ou d’un bouleversement massif dans les éthers galactiques ou du fait que je prenne de l’âge. C’est plus particulièrement le cas pour la série de chapitres que je viens d’achever  sur la fin de cycle de 2012. Il me faut les imprimer, et les repasser au peigne fin, afin d’en répertorier les idées et les associations que j’ai traitées. Si l’auteur est obligé d’en passer par là pour maîtriser le sujet, que doit-il en être pour le lecteur! Lire plus

08.Sous le Regard du Chèvre-Poisson: Transpéciation, Télépathie et Cycles de Termas

Jusqu’à maintenant, j’ai exercé une certaine retenue (!!??) quant à l’expression de cette intensité imaginative qui me garde vivant et qui m’a convié, en premier lieu, sur cette planète magnifique, mais tout cela est sur le point de changer. Sur le site de la Métahistoire, je me suis limité quant à ce que je puis faire, dire et oser. Maintenant, si vous en avez envie, je vous invite à découvrir les limites de ce que je puis, et souhaite, faire au travers de l’espace cybernétique. Lire plus

07. Présages dans l’Ecriture Céleste pour 2012

Nous avons commencé cette série d’essais en considérant comment le cycle du Kali Yuga, calculé par la chronologie sacrée des Hindous, pourrait correspondre au calendrier Aztèque-Maya, et plus particulièrement à la fin de cycle de 2012. J’ai souligné que le “petit” Kali Yuga qui commença en 3102 avant EC est concomitant avec le début du “Compte Long Maya”. La longueur du petit Kali Yuga est d’un cinquième de tout le cycle précessionnel ou “Kalpa”: 72 degrés de précession avec 72 années par degré = 5184 années. Ce calcul correspond précisément à la durée moyenne des cinq Soleils Aztèques et de la période Maya de 13 “Baktuns” de 144 000 jours chacun. A la corrélation Hindoue-Maya-Aztèque, j’ai rajouté le facteur Egyptien, encodé dans le Zodiaque de Dendera par l’axe D au travers d’Antarès, dont la date est également proche de 3102 avant EC. Lire plus

06. Sophia Dévoilée: La Résurgence des Mystères Durant la Fin de Cycle

Le chapitre précédent a présenté une vue d’ensemble de la structure complète des Ages Zodiacaux calculée par précession – et c’est un bel exercice! Le calcul des Ages est simple mais le matériau que cela génère n’a rien de simple. Les lecteurs qui eurent la patience de se frayer un passage dans ce chapitre peuvent se demander ce que ce chemin leur réserve plus avant. Lire plus

05.Vagues Aquariennes. Quelques Autres Réflexions sur la Fin de Cycle 2012

Durant la grande partie de ma vie que j’ai consacrée à l’étude du ciel dans ses aspects astrologiques, astronomiques et mythologiques, j’ai souvent éprouvé quelques difficultés à donner un sens à tout ce matériau et je me suis parfois enlisé dans un maelstrom d’images et d’associations. J’ai réussi à structurer, de façon cohérente, une bonne partie de ce que j’ai appris durant toutes ces années grâce à ce que j’ai découvert dans le Zodiaque de Dendera. Ce Zodiaque m’a montré, entre autres choses, comment situer notre époque historique en relation avec l’émergence de l’Age du Verseau. Lire plus

04. Etoiles sur l’Horizon de Fin de Cycle Observations Célestes Réelles pour 2012

Je pense avoir commencé à étudier la fin de cycle 2012 au début des années 70, inspiré par la publication de l’ouvrage de l’anthropologue Frank Waters, “Mexico Mystique”. J’avais réalisé des recherches sur le phénomène de la précession des équinoxes depuis quelques années déjà mais, à cette époque, les outils et les techniques étaient assez primitifs. Je ne disposais pas d’accès à un ordinateur et il n’existait pas de publications de calculs élaborés, que cela soit sur la précession ou sur les calendriers de Méso Amérique. Il fallut attendre six années de plus pour la publication de l’ouvrage d’Anthony Aveni, “Skywatchers of Mexico”. Durant la décade suivante, dans les années 80, l’archéo-astronomie acquit une très grande renommée et de nombreux livres apparurent tout à coup. Il était fascinant de s’engager sur la piste des anciennes connaissances célestes. Lire plus

03. Le Clan de Xolotl

Se mêlant et se mélangeant avec les Tribus de fin de cycle, il est un groupe étrange de sorciers free-lance que l’on serait bien en peine de nommer. Ce sont des shamans. Mais des shamans d’un ordre tout autre dont le lignage remonte au futur tout autant qu’au passé. Ces sorciers ont l’imagination à fleur de peau et sont pétris de réalisme magique (voir plus avant dans le chapitre). Ils peuvent se montrer élusifs mais ils sont étonnants et déconcertants de franchise lorsqu’il s’agit de partager les secrets initiatiques de leur guilde. Faisant preuve d’un mélange paradoxal d’arrogance et d’humilité, ce sont de très bons instructeurs qui n’appartiennent à aucune tradition, aucune école ou aucun programme éducatif. Ils sont généreux et implacables mais également capricieux. Il leur arrive même d’être brutaux, spirituellement et socialement parlant. Lire plus