Slokas 1 à 3

SLOKA 1: Cajoleries dans le Bras de Syrene

1. Ainsi s’éveille le secret éternel par le rêve vivant,

un chatoiement sur une mer de grains ondoyants,

un recueil encodé de vocables en fuseau,

de signaux en doubles sillons,

de présages étoilés sur un lointain rivage

et reflétés, ici sur Terre, par le temps

et les flux et reflux de l’océan,

un jaillissement s’instillant né de l’onde Lire plus

Sloka 5. Physique de la Beauté

42. Enfant vagabondant de l’Enigme Etoilée

tu n’es pas au foyer

Sur le chemin, cependant, le voyage

se métamorphose en lumière

et lorsque le foyer ne se rencontre point

existe-t-il une destination

plus proche qu’une autre, du coeur perdu? Lire plus

Commentaires de la SLOKA 5: Physique de la Beauté

Sarod

Un instrument de musique classique Hindoue à ne pas confondre avec le sitar beaucoup plus connu. Le sarod est un grand luth avec deux jeux de cordes et une plaque métallique. Les cordes sont pincées plutôt que frappées générant un son percutant distinct du gémissement exotique du sitar.

La musique de sarod est privilégiée par les Tantrikas par la façon dont elle stimule la pulsation d’excitation de la Kundalini, de la Puissance du Serpent, lorsqu’elle jaillit au travers du sushuma, le canal central dorsal de l’anatomie subtile des êtres humains. Bien que les Andromèdiens ne possèdent pas une structure anatomique similaire – leur corps entier étant plasmatique plutôt que somatique – ils peuvent faire l’expérience de l’impulsion du sarod au travers de sensations  de leur vortex anatomique primaire, plus ou moins comparable à la veine cave dans l’anatomie humaine. Lire plus

Commentaires de la SLOKA 4: Le Coeur Généreux

Dirigo

Dirigo: “Je conduis.” C’est le moto de l’Etat du Maine. L’animal totémique est un élan.

Cap Cormorin

C’est la pointe la plus méridionale du sous-continent de l’Inde. Le mémorial au Mahatma Gandhi est érigé sur le rivage est fréquemment recouvert de vagues et d’embruns. Lire plus

Commentaires de la SLOKA 3: Aengus et Etain

Rohini

C’est le nom Sanskrit pour Antares, l’étoile massive de couleur rougeâtre-or dans le coeur de la Constellation du Scorpion. Cette consorte appartient à la Souche Chasseresse, les premières femmes à saigner – bien que ce furent les séductrices de la Souche Sultress qui saignaient le plus abondamment. Lire plus

Commentaires de la SLOKA 2: Promenade au coeur d’Alameda

Le jour où nous fûmes tous criblés de neutrinos

“Une supernova bleue se désintègre dans une explosion cosmique” est le titre d’un article par Stephen P. Maran (source inconnue; les lignes en italique proviennent de cet article). L’auteur y décrit un événement céleste extrêmement rare et spectaculaire: une explosion d’étoile qui apparut en février 1987 à proximité de la Nébuleuse Tarentule dans le Grand Nuage de Magellan, une galaxie satellite de O 24, la Galaxie d’Orion. Observable uniquement de l’hémisphère sud, la supernova était si brillante qu’elle fut visible à l’oeil nu durant plusieurs mois. Lire plus

Commentaires de la SLOKA 1: Cajoleries dans le Bras de Syrene

Les commentaires des Translations d’Andromède présentent des bribes d’un mythe alternatif de la préhistoire de la Terre. Le mythe n’est pas complet, ou séquentiel dans ces notes, mais il peut être pressenti d’après les aspects mis en exergue.

 

Orme Orphique

C’est une variation d’Ygdrassil, l’arbre-monde mythique dans la mythologie Nordique, généralement identifié avec le frêne. Dans ce mythe, Woden (Wotan, Odin) est pendu, durant neuf nuits d’épreuve, afin de percevoir la mémoire ancestrale et de recevoir les runes, un jeu de neuf formules mantriques. Si les runes sont des clés soniques-auriques de la syntaxe génératrice de toutes les langues possibles, alors l’Arbre doit être un médium d’articulation sublime. Lire plus