Suggestions de lectures et de recherches pour la Passion de la Terre

Mes suggestions de lectures et de recherches sur la théorie Gaïa, l’écologie profonde, les Mystères Païens et la vision Sophianique des Gnostiques se déclinent en neuf catégories avec de brefs commentaires. Dans la plupart des cas, les maisons d’édition peuvent être trouvées sur internet. A quelques exceptions près, j’ai exclu les ouvrages académiques, réservés aux experts, en faveur de lectures plus aisées et plus accessibles. Les catégories de 4 à 9 présentent des écrits contemporains non-Gnostiques que j’estime être bénéfiques dans l’approche des Mystères et de la théorie et pratique de la Gnose. Lire plus

Glossaire de la Passion de la Terre

Actionnel. Terme proposé pour le caractère inné des processus cosmiques dans l’expérience humaine et dans les dynamiques psychologiques. Pour affirmer le fait que l’effet de miroir entre le cosmos et le mental est une action réelle, interactive et mise en oeuvre, non pas un reflet statique ou passif et non pas simplement une métaphore ou une correspondance symbolique. Lire plus

Notes pour La Passion de la Terre

Première Partie: Conquête et Conversion

Chapitre 1: Le Meurtre d’Hypatia

1. Socrates Scholasticus, History of the Church (London: Henry G. Bohn, 1903).

2. John, bishop of Nikui, Chronicle 84.87–103. In Alexandria: A Journal of the Western Cosmological Traditions 2, ed. David Fideler (Grand Rapids, MI: Phanes Press, 1993). Lire plus

Chapitre 26. Le Sens Païen de la Vie

Si la race humaine espère survivre, dans le proche futur, il lui faudra vivre selon les voies de Gaïa, et non plus sous l’emprise de la démence et de l’égoïsme obstinés dans lesquels elle se complaît. Mais que savons-nous, pour l’instant, des voies de Gaïa? Lire plus

Chapitre 25. L’Écologie Sacrée

Pour qu’un espoir réel de recouvrer et de faire revivre la Gnose puisse exister de nos jours, il nous faut examiner attentivement les problèmes inhérents à l’Age des Poissons, que les Telestai ne furent pas capables, ou qu’ils n’eurent pas l’opportunité, de résoudre. L’écologie profonde peut assurément puiser la dimension mythique et spirituelle, dont elle est dépourvue, dans la vision Sophianique des Mystères – c’est du moins les prémisses de cet ouvrage. Je ne peux pas prévoir comment cela va se passer, ou même si cela va se passer, mais je peux offrir une esquisse des conditions requises pour sa réalisation. La Gnose n’est pas une religion mais on pourrait très bien, cependant, la caractériser comme une trinité sacrée: Gaïa, les autres espèces et l’Anthropos. Chaque aspect de cette trinité soulève la question fondamentale de notre vision de la vie, en tant qu’êtres humains. En d’autres mots, la trinité implique trois perspectives: notre vision de Gaïa, la planète vivante; notre vision de toutes les espèces, à l’exception de nous-mêmes, et incluant toutes les entités microbiennes et moléculaires; et la vision de notre espèce propre. Il nous faut arriver à une formulation claire de ces trois perspectives afin de prendre en compte les problématiques que les Telestai n’ont pas pu résoudre. Je propose d’examiner ce processus, non pas comme une corvée peu enthousiasmante d’aborder des problèmes ésotériques et exaspérants mais comme une aventure dans laquelle nous sommes invités à nous engager afin de recouvrer la vision Sophianique. Lire plus

Chapitre 24. La Mystique de la Déesse

«Nous sommes les enfants du Judéo-Christiannisme, de l’Islam, du Néo-Darwinisme ou de toute autre religion. Ces religions sont des absurdités non seulement parce qu’elles sont confuses mais parce qu’elles mettent en péril notre relation à la Terre et à nos compagnons planétaires non-humains. Les fondements culturels de notre éducation nous empêchent de percevoir la Terre comme un organisme planétaire.» (Lynn Margullis. “Slanted Truths”. 1997)296 Lire plus

Chapitre 23. La Connexion Espèce/Soi

Revenons pour un moment à un événement spectaculaire du Mythe de Sophia. Après la conversion de l’Etoile-Mère, Sophia se sent plonger rapidement dans la densité. De par la capture, par le système solaire, de la Terre émergente, la planète est de plus en plus soumise à la pesanteur, à l’électro-magnétisme et à d’autres lois totalement inconnues de la Déesse. La vélocité de ses courants de haute porosité s’atténue et son corps de Lumière Organique s’estompe en une substance proche de la nature d’une douce perle de plomb, le germe du coeur de nickel du globe terrestre. Dans la confusion et le chagrin, Sophia se métamorphose progressivement en la planète Terre. Lire plus