La Chute de Gaïa-Sophia: un Synopsis

Voici, en neuf parties, le synopsis d’une version du Mythos sacré de Sophia, la “Déesse Déchue” des Mystères Païens. Le Scénario de la Déesse Déchue n’est pas l’invention de cet auteur, John Lamb Lash. C’est sa reconstruction d’une narration mythologique développée par des anciens visionnaires qui l’appliquèrent en tant qu’histoire de vision pour guider l’humanité afin qu’elle puisse co-évoluer interactivement avec la planète vivante, Gaïa. Je considère que cette narration complexe constitue l’argumentation suprême, et donc exceptionnelle, de finalité cosmique produite par l’imagination humaine: c’est un mythe authentique pour guider l’espèce. Lire plus

Christos et Thelete: Révisions dans l’Histoire de Vision Sophianique

Je viens d’envoyer (en mai 2013) des corrections et des révisions, à mon éditeur US, Chelsea Green, concernant mon ouvrage Not in His Image (publié en Français comme La Passion de la Terre). Parmi les révisions, pour toutes les futures éditions de la version anglaise, quelques passages sont relatifs au rôle de l’Eon Christos dans la cosmologie Gnostique. Le propos de cet essai est d’expliciter les transformations que j’ai effectuées, quant au positionnement de Christ/Christos dans la cosmologie Gnostique, et les raisons qui m’y ont conduit.

Avant toute autre chose, j’ai transformé un détail-clé, dans la version en neuf épisodes de la narration sacrée, concernant la configuration de l’Anthropos (Episode 2): à savoir, en faisant de Thelete, et non pas de Christos, le partenaire de Sophia (son parèdre) dans la génération du plasme génomique de l’espèce humaine (l’Anthropos). Lire plus

Le Mythos de Gaïa: Introduction aux Commentaires

Dans le Dzogchen, Garab Dorje est le premier instructeur humain de la quintessence de la vision de la Conscience pure et spontanée – Rigpa en Tibétain et comparable à la Pronoïa dans le Gnosticisme). Dans la réorganisation imaginale du scénario de la Déesse Déchue en Mythos de Gaïa, Garab Dorje pourrait être considéré comme une présence accompagnante, un gardien sublime du processus mytho-poétique. La mascotte du projet, pour ainsi dire.

Le Dzogchen enseigne que tous les états subjectifs du mental, de même que tous les phénomènes matériels, émanent de cette Conscience pure et spontanée. Parallèlement, les Gnostiques enseignèrent comment la Pronoïa de l’Origine s’épand dans l’activité génératrice de mondes des Eons, dont l’Eon Sophia, qui devient la Déesse de la Terre. La Prajna Paramita Hrdaya du Bouddhisme, “la suprême sagesse du coeur” est identique au principe de Sophia, la dissémination de la Gnose au sein de l’humanité. Le développement de notre sagesse innée précieuse est favorisé par notre perception de la façon dont elle se reflète dans notre expérience du monde naturel. Lire plus

Scénario de la Déesse Déchue: Un Mythos en Evolution

Cet essai présente de la matière corrélée étroitement au Briefing de Navigation 58, intitulé “Scénario de la Déesse Déchue” 3.0 du 21 avril 2013.

Pour les étudiants du Tantra Planétaire, et l’équipe d’Expérimentation de Navigation Gaïenne, cet essai représente la forme écrite des “Crew notes #23, Upgrading the Fallen Goddess Scenario”. Lire plus

Courtiser la Putain de Sagesse: Considérations sur la Reconstruction du Mythos de Sophia

« Ne convoite pas sa beauté dans ton coeur, ne te laisse pas séduire par ses oeillades » (Proverbes, 6:25).

L’auteur Juif des Proverbes met en garde contre la tentation des femmes prostituées mais, pour le mystique inspiré par l’histoire de Sophia, aucune beauté ne surpasse celle de la Putain de Sagesse et, une fois contemplée, elle est irrésistible. Brûler de désir pour sa beauté et être ravi par ses oeillades convie une extase à nulle autre pareille. Aimer Gaïa est la destinée la plus sublime de l’espèce humaine. Telle est ma conviction. Lire plus

Double-Hélice au Coeur du Plérome

Preuves Scientifiques à l’Appui du Mythe Sophianique

 

En octobre dernier, lors de mon interview pour le DVD “Tantra Planétaire”, Jay Weidner me demanda si le Nexus des Shaktis était un événement physique, s’il possédait quelque aspect ou corrélation physique dans le monde naturel. Je lui répondis que c’est un clivage de turbulence dans l’atmosphère de la terre. Peu après cet échange, un ami me transmit un article qui décrit ce phénomène précis. Lire plus

Nymphes des Arbres et Shamans aux Arbres Pendus. 03 La Conscience de la Nature

Les érudits s’accordent sur le fait que le shamanisme appartient aux strates les plus anciennes de l’expérience religieuse de l’espèce humaine mais ils ne peuvent pas imaginer à quand remontent réellement ses origines. Avant que le calvaire, très bien documenté, du shaman pendu aux arbres n’arrivât, les shamans étaient nés dans les arbres. Lire plus

Nymphes des Arbres et Shamans aux Arbres Pendus. 01 Romance Chthonienne

Dans le temps qui précéda l’invention du temps, durant le long prélude à la préhistoire de l’espèce humaine, les shamans mâles naissaient de femmes qui étaient arbres. Qui étaient ces shamans? Ils étaient les premiers hommes de la race humaine car au début de leur temps sur cette planète, tous les membres mâles de notre espèce étaient des shamans. C’étaient des chasseurs accomplis qui venaient d’une autre partie du cosmos mais ils appartenaient, cependant, à la Terre d’une manière telle qu’ils ne pouvaient alors le comprendre. Ils arrivèrent, en effet, à la planète qui était leur demeure sans savoir que c’était leur demeure planétaire. Lire plus

Lexique

Archontes.

Du Grec archai signifiant “les origines, antérieur au temps”. Dans le monde classique Méditerranéen, le terme archon était communément utilisé pour nommer le gouverneur de la province, ou plus généralement, toute autorité religieuse ou gouvernementale. Le pluriel Archon est souvent traduit dans les textes Gnostiques par “Autorités”. Il n’existe pas de terme Copte pour Archon et les textes Gnostiques utilisent donc le terme Grec en translittération Copte. Fidèle à mes habitudes de tenter l’impossible, je vais proposer trois définitions, ou plutôt trois niveaux de définition. Lire plus

Les Ages de Gaïa

Les géologues calculent, communément, les Ages de Gaïa (le titre d’un ouvrage de James Lovelock). C’est à dire qu’ils calculent le cadre géologique sur le long terme de la Terre, qui consiste d’éons, d’ères, de périodes et d’époques. Toutes ces mesures temporelles sont immensément longues. Considérons ainsi les éons Hadéen, Archéen, Protoérozoïque et Phanérozoïque qui englobent les 4 premiers milliards d’années de la vie de la Terre et qui sont subdivisés en époques un peu moins immenses. Ainsi, le Phanérozoïque comprend le Cénozoïque, le Mésozoïque et le Paléozoïque. Lire plus

La Promesse d’une Planète Solitaire 3. Shista: Appel à la Co-Emergence

Plus cela devient étrange et plus cela fait du sens. Plus cela fait du sens et plus cela requiert de l’imagination pour persévérer dans les voies de l’expérience Gnostique. C’est le grand défi de la science visionnaire appliquée, la noétique de l’hyperception. (Hyperception est le terme que je propose pour les facultés d’expansion de la conscience telles qu’elles se manifestent dans les siddhis des lamas et des yogis d’Asie et dans les processus visionnaires des shamans du monde entier. Pour ne pas mentionner, les facultés naturelles des enfants et des animaux. La communion empathique avec Gaïa induit spontanément l’hyperception, le perception dirigée lors “d’états altérés”). Lire plus

La Promesse d’une Planète Solitaire 2. La Passion de Sophia

Si je puis dire une chose au sujet de la cosmologie Gnostique – et puisse ce commentaire aider ceux qui se débattent avec son opacité et sa complexité – c’est que, plus cela devient étrange et plus cela fait du sens. Telle a été, du moins, mon expérience durant mes quelque trente années d’exploration de ces écrits ésotériques. Le Gnosticisme a été qualifié de théologie de science-fiction et je ne pourrais pas imaginer de caractérisation plus appropriée. Lire plus

La Promesse d’une planète solitaire 1. Naissance d’étoile et simulation

Plusieurs des textes des “Codex de Nag Hammadi” dévoilent l’origine cosmique des Archontes. On en trouve la description la plus complète dans “l’Apocryphe de Jean”, dans trois récits différents, ainsi que dans le “Codex de Berlin”, une source textuelle qui ne fait pas partie du corpus de Nag Hammadi. Dans l’édition complète Anglaise à l’usage des érudits, les quatre versions sont imprimées en parallèle, sur deux colonnes et sur des pages opposées. L’histoire des origines des Archontes dans l’ordre cosmique, en raison de la plongée précipitée de Sophia, et de leur intrusion dans l’humanité, n’est pas narrée avec beaucoup de détails, mais elle est narrée de façon adéquate. Lire plus

Coco de Mer 2. Le Choc de la Beauté

Le Coco de Mer (Lodoicea maldivica) est un très grand palmier originaire des Seychelles et des Maldives dans l’Océan Indien. Les fleurs sont des énormes spadices pulpeux. L’espèce est dioïque, à savoir certains arbres portent les fleurs mâles et d’autres portent les femelles. Le fruit requiert dix ans pour mûrir: c’est une grosse noix verte, qui pèse parfois 25 kilogrammes. Sous la couche fibreuse, il y a d’une à trois graines pouvant peser jusqu’à 20 kilogrammes (la plus grosse graine du monde). La graine est bi-lobée. Cette espèce semble détenir le record de longévité chez les Palmiers car les botanistes estiment qu’elle peut atteindre de 600 à 1000 ans d’âge. Le contenu du fruit est comestible, comme pour la noix de coco. Les fruits vides, lorsque la graine a germé, flottent sur l’Océan Indien et ils étaient connus bien avant que l’on découvre cette espèce, ce qui a généré diverses histoires quant à leur origine. Lire plus

Coco de Mer  1. La Participation de l’Homme dans le Rêve de Gaïa

L’icône du Mythos de Gaïa est un coco de mer aux détails cosmiques: les symboles du Soleil et de la Lune avec la Terre émergente indiquée par une croix, une fente marquée par un X. Là où git le trésor. L’histoire qui accompagne cette image explique ce que cela signifie d’être l’espèce à la fois la plus adaptable et la plus destructrice demeurant sur cette planète, la Terre. Le Mythos de Gaïa, une narration co-évolutive, encode des secrets intimement gardés par les Mystères Païens. Cette histoire, cependant, n’est pas l’apanage d’une élite et les “secrets” qu’elle recèle sont accessibles à tous ceux qui ont le désir et la capacité de les comprendre. Lire plus

Le Mythos de Gaïa: les Sources

Le Mythos de Gaïa est une histoire à propos de nous, l’espèce humaine, et à propos de nos origines resituées dans la perspective d’une histoire plus globale qui concerne le drame cosmique de Gaïa, la Déesse Terre. On ne pouvait pas auparavant évoquer ainsi le récit de l’évolution humaine car une partie essentielle de l’histoire manquait. Le scénario Gnostique de la “déesse déchue”, appelée Sophia, pourvoit les éléments manquants. L’histoire que nous présentons s’inspire de notions spécifiques à la cosmologie Gnostique qui expliquent qui était Gaïa avant qu’elle ne fût connue comme la divinité demeurant en la Terre; elle s’inspire également d’un éventail d’autres connaissances, qu’elles soient poétiques ou scientifiques, anciennes ou modernes. Cet essai préliminaire expose le contexte et les sources du Mythe de Gaïa. Lire plus

Le Mythos de Gaïa: le Partage

C’est un grand défi, et une opportunité magnifique, que de nous libérer des croyances aliénantes encodées dans toutes les histoires qui déterminent et dirigent nos vies. Les fils d’une histoire différente, concernant l’humanité, se déploient en nos esprits comme sur un métier à tisser – mais comment les pouvons-nous tisser en une trame cohérente? Le mouvement décisif, pour l’humanité d’aujourd’hui, n’est pas seulement de changer le cours des événements mais de transformer la manière dont les événements sont narrés: c’est une nouvelle aventure dans l’élaboration de mythes. Lire plus

Le Mythos de Gaïa: un Panorama

Le Mythos de Gaïa se rapporte à Gaïa avant qu’elle ne se soit transformée en la Terre et il raconte comment la Déesse est devenue l’intelligence incarnée en la planète et la mère de toutes les espèces Terrestres. Je l’appelle le Mythos de Gaïa plutôt que l’Histoire de Gaïa mais chacun est libre de ne me pas suivre sur ce point. J’aimerais, cependant, que vous me permettiez de justifier le choix de ce terme. Lire plus

La Mystique de la Déesse

«Nous sommes les enfants du Judéo-Christiannisme, de l’Islam, du Néo-Darwinisme ou de toute autre religion. Ces religions sont des absurdités non seulement parce qu’elles sont confuses mais parce qu’elles mettent en péril notre relation à la Terre et à nos compagnons planétaires non-humains. Les fondements culturels de notre éducation nous empêchent de percevoir la Terre comme un organisme planétaire.» (Lynn Margullis. “Slanted Truths”. 1997). Lire plus

Avant l’Origine de la Terre: Un Mythe Planétaire Issu des Mystères Païens

Dans le vaste répertoire des connaissances traditionnelles se rapportant à la Déesse, il est un exemple qui se détache de par le caractère unique de son scénario et de par l’amplitude de sa narration. L’histoire Gnostique de Sophia, la Déesse déchue, présente un mythe de rédemption féministe authentique. Elle situe Sophia, dont le nom en Grec signifie “sagesse”, au coeur d’un drame cosmologique dans lequel la divinité déchue est l’agent principal de la rédemption du monde.

Dans quel sens la Divine Sophia chute-t-elle et de quelle manière oeuvre-t-elle à sa rédemption et à la rédemption de l’humanité? Ces questions nous amènent à la théorie Gnostique, très peu connue, de la Terre sacrée. Lire plus

Lorsque les Mystères moururent: Extase et Intolérance dans le Monde Classique

«Les dieux païens, même les dieux des Mystères, ne sont pas jaloux les uns des autres. Ils forment une communauté ouverte.» Walter Burket. “Ancient Mystery Cults”.

Les treize Codex découverts au nord de l’Egypte en Décembre 1945 sont connus sous le nom de “Codex de Nag Hammadi”, du nom d’un village sur la rive ouest du Nil. Il est étrange que les érudits ne fassent jamais mention du temple Ptolémaïque d’Hathor à Dendera qui est situé à un jet de pierre de Nag Hammadi. Du toit du temple, on peut observer, au-delà du méandre prononcé du Nil, les falaises de Jabal al-Tarif, où les codex furent cachés. Le bourg le plus proche de la grotte, Hamra Dun, est trop peu développé pour attirer l’attention sinon ces traités, perdus depuis longtemps, auraient été appelés les Codex de Hamra Dun. Hamra Dun est le nom géographique Arabe pour le nom plus ancien Copte “Chenoboskian”, “refuge des oies sauvages” et derrière ce nom, il y en a un autre, le nom géographique Egyptien “Sheniset”, “les acacias de Seth”, indiquant une association avec le mouvement Gnostique qui s’était donné le nom de Séthiens. Lire plus

Aborder le Gnosticisme par la vision du coeur

Aborder le Gnosticisme, c’est un peu comme d’aborder un virage très prononcé sur une route de montagne: vous manoeuvrez avec vigilance tout en étant intrigué par la promesse d’une vue spectaculaire au détour de la route. Ce court essai est destiné à nous aider à passer le virage en douceur.

De nombreuses personnes, attirées par le Gnosticisme, ont tendance à être rebutées par la difficulté de lui prêter une définition. Le problème de la définition est à ce point épineux qu’il peut immédiatement gâcher tout intérêt porté au sujet. Lire plus

L’Arbre et la Source

Durant des millénaires, et dans de nombreuses cultures, l’imagination humaine a dépeint un arbre cosmique émergeant d’une source sacrée. Un sceau cylindrique, de la vallée de l’Indus, aux alentours de 2000 avant EC, représente l’adoration de la Déesse qui demeure dans le puits. Est agenouillé devant Elle le shaman cornu, le Chasseur ancestral qui représente un aspect de l’orientation primordiale religieuse de notre espèce, à savoir la révérence en présence des pouvoirs générateurs de vie de la Nature Sacrée. Les bourgeons coniques à l’extrémité des rameaux de l’Arbre Sacré ont notoirement une apparence de champignons. La Source est symbolisée par le cercle à la base de l’arbre. Lire plus

Gaïa et la Gnose: Le Désenvoûtement de la Terre

Tout au long de mes recherches Métahistoriques, j’ai affirmé que la croyance en une divinité extra-terrestre représente un danger pour la survie de l’humanité, et même pour la santé mentale humaine, parce que cette croyance va à l’encontre de notre connexion instinctive avec la planète vivante, Gaïa. En corrélant Gaïa avec la déesse Sophia, je souhaite montrer l’origine antique de ce lien. La reconnaissance de la Déesse Sagesse, en tant qu’intelligence demeurant au sein de la Terre, est le coeur du message de la Métahistoire. Lire plus

Danger de cooptation de la vision planétaire

Questionnements relatifs aux révélations actuelles

concernant le Nouvel Ordre Mondial

Il y a quelque temps, je fus alarmé par ce que j’entendis lors d’un film documentaire sur internet appelé “The Esoteric Agenda”. De récents phénomènes d’amplitude globale, tel que le Sommet de Copenhague sur le Climat, ont progressivement accru mes inquiétudes quant à la possibilité que la vision planétaire émergente, proposée sur mon site Metahistory.org, soit perçue de façon erronée. Dans ce présent essai, je souhaite spécifier ce que j’entends par vision planétaire et préciser la signification que je confère à l’expression “psychose globale”, et mettre en garde, en particulier, vis à vis de tentatives pour coopter et pervertir cette vision ou pour l’utiliser même à des fins malveillantes. Lire plus

Le Mythos de Gaïa. Première Ode: La Déesse Déchue

Prélude: Par les Dieux Cachés

Au sein du Devenir demeure la Résonance tel un doux écho vibrant dans le dôme placide de l’Eternité: une singularité envoie un frémissement d’espérance au travers de la mer sombre de la conscience…

Mais avant qu’elle ne s’éveille, la singularité est plongée dans le néant, suspendue dans l’éternel moment à la source de tout ce qui fut, qui est et qui sera. Elle y est choyée par les Générateurs, puissances incréées capables d’engendrer des dieux. Ce sont eux, et eux seuls, qui confèrent les potentialités de vie dans toutes les dimensions et qui sustentent l’émanation d’une myriade de mondes. Lire plus